[CINEMA] Critique du film Ocean’s 8

0

Plus de 16 ans après la sortie d’Ocean’s 11, Gary Ross reprend le flambeau de Steven Soderbergh pour la réalisation d’Ocean’s 8. Mais qu’en est-il réellement ? Est-ce qu’un remake de la mythique saga était un bon plan ? Si aujourd’hui le monde voit les femmes se révolter avec l’ère du #MeToo, le cinéma lui se lance dans les remakes 100% féminin comme récemment Ghostbusters. Mais Ocean’s 8 en vaut-il la peine ? Est-ce qu’il sera aussi audacieux que la première trilogie Ocean’s 11, 12 & 13 ?

 

Avant de répondre à cette question, un petit résumé ne vous fera pas de mal (oui après 11 années de vide intersidéral laissé par les Ocean’s, il nous faut quelques petits rappels…) Dans la trilogie 100% testostérone, Danny Ocean monte des coups qui semblent être impossibles à réaliser, mais bien évidemment avec l’aide de son équipe de 10 compères (d’où le titre Ocean’s 11. Vous l’avez ? Vous l’avez ??) Bref, ils montent des casses assez osés, bien ficelés et ils ont toujours trois coups d’avance sur la police et aussi sur nous, le public, qui ne voit pas tout venir. C’est ce qui en fait une trilogie surprenante, audacieuse, classe et avec une touche d’humour très bien interprétée par le casting.

Voilà pour le petit rafraichissement. Ça, c’est fait !

Passons maintenant à ce remake 100% femmes. Debbie Ocean, petite soeur de Danny et interprétée par Sandra Bullock, sort de prison après y avoir passé 5 ans 8 mois et 12 jours. On a pas déjà vu cette scène quelque part ? (indice : la sortie de prison de Danny Ocean dans le premier opus).

Bref, c’est le temps qu’il a fallu à Debbie pour concevoir le plus gros braquage de sa vie, voler le célèbre collier Cartier : Le Toussaint. Il est beau, gros, lourd, vaut 150 millions de dollars et sera porté par l’actrice (fictive) Daphne Kluger. Et pour ça, il lui faut une équipe. Elle s’entoure ainsi de son associée Lou Miller (Cate Blanchett), Amita la bijoutière (Mindy Kaling), Constance l’arnaqueuse (Awkwafina), Tammy la receleuse (Sarah Paulson), Nine Ball la hackeuse (Rihanna), Rose Weil la styliste de mode (Helena Bonham Carter) et petit spoil…. de Daphne Kluger (Anne Hathaway). Oui, au cas où vous ne l’aviez pas vue sur l’affiche, elle fait partie de l’équipe et ne fait donc pas juste potiche….

Ocean’s 8, une équipe de 8, whaouuuuu mais c’est comme dans Ocean’s 11 ! Oui, presque…
Ici pas de casino, nos 8 femmes réalisent le casse pendant le Gala du Met, volent le collier (oui je spoile mais vous pensez bien que sinon il n’y aurait pas de film…) et repartent avec de belles robes et pas mal d’argent à la clé. Le plan est ficelé, mais attention car à la moindre erreur c’est la case prison. Et comme dans la précédente trilogie, le film offre quelques surprises au public, les 8 sont bien sûr à deux doigts de se faire prendre, mais toujours avec quelques coups d’avance…Encore faut-il écouler la marchandise, faire porter le chapeau à quelqu’un, et plein d’autres petits détails (Je ne peux pas tout vous dévoiler non plus).

Il y a quelques surprises, quelques pointes d’humour, mais rien de sidérant… Malheureusement, elles ne font pas le poids face aux 11. Rien de grandiose, très peu de bonnes vannes, et un défilé de stars qui n’apporte finalement pas grand-chose… Pourquoi vouloir à tout prix faire de Rihanna une actrice ? Pourquoi ne pas avoir laissé Anne Hathaway jouer son propre rôle comme Julia Roberts l’a fait dans Ocean’s 12 ?

Finalement, après avoir vu le film, la seule chose qui me réconforte est qu’Helena Bonham Carter, qui joue la styliste de mode « Rose Weil » (et qui jouait le Bellatrix Lestrange dans Harry Potter parmi bien d’autres) est fabuleuse dans ce rôle ! Elle met à elle seule un peu de folie dans ce film, et on ne dit pas non ! Ah oui, nous avons aussi quelques clins d’oeil à la première trilogie avec quelques apparitions, mais malheureusement trop brèves…

En conclusion, le film fonctionne, les actrices jouent bien leur rôle, le casse est réalisé, quelques surprises et touches d’humour sont de la partie, mais rien de transcendant… Peut-être que le 9 sera meilleur ?

Ocean’s 8 est actuellement au cinéma depuis le 13 juin 2018

 

Merci à Warner Bros pour l’invitation à la projection en avant-première

Share.

About Author

Leave A Reply