[COMPTE RENDU] The Evil Within 2 : prise en main et impressions

0

Il y a quelques jours de cela, Bethesda nous conviait dans leurs bureaux Parisiens pour découvrir un peu plus leur prochain survival horror : The Evil Within 2. Ayant repris mes esprits depuis, je suis maintenant en mesure de vous donner mes impressions dans l’article du jour, c’est parti !

The Evil Within premier du nom, en dépit des défauts que j’avais pu lui trouver à l’époque, reste malgré tout un très bon jeu d’ambiance, mêlant horreur et psychose à merveille. Autant vous dire que je n’étais pas sûr d’être prêt mentalement à revoir notre bon vieux Sebastian Castellanos que l’on retrouve ici, et avec qui j’avais rendez-vous pour pénétrer dans le STEM !

Qu’est ce que le STEM ? Pour faire simple c’est une sorte de dimension crée par une machine connectée à plusieurs esprits, dans notre cas très perturbés, et dans laquelle il vous faudra vous méfier de tout, et surtout avoir les nerfs bien accrochés… Ah oui et l’un de ces esprits en question est celui de votre fille !

Le jeu vous expliquera sans aucun doute tout ceci mieux que moi. La seule chose qu’il faut retenir c’est que Sebastian devra donc reprendre du service sur les traces de sa fille, et que vous, joueur, vous n’êtes pas prêt ! (Oh non !)

 

2 démos nous étaient présentées lors de cette session de 2 heures. Une première plutôt axée exploration et l’autre plus boss fight. La première démo prenait place dans les chapitres 2 et 3, alternant intérieur et extérieur, et permettait ainsi de comprendre les différents mécanismes (via tutoriels) pour les bases de gameplay, aussi bien que le armes, le farming d’objets ou encore les upgrades des habilités du héros (arbre super bien foutu soit dit en passant). Pas trop d’ennemis sur ce premiers hands-on, la plupart pouvant d’ailleurs se faire éliminer en furtif.

La deuxième démo quant à elle, se situant dans des chapitres un peu plus avancés, a été nettement plus coriace. Elle nous montre tout d’abord les boss fights, où j’ai un peu galéré les premiers instants, mais nous montre surtout l’importance du farming, et des upgrades, essentiels afin de ne pas se retrouver « à poil » devant les ennemis. Oubliez la stratégie bourrin, ici il faut jouer intelligemment et ne pas trop se précipiter. En revanche oubliez aussi la logique cartésienne des levels design ou des maps, le jeu de manière très vicieuse se fout de vous et jouera sans arrêt avec vos nerfs.

 

The Evil Within 2 m’a donc laissé une très bonne première impression, surtout par son ambiance ultra bien travaillée et j’ai été également agréablement surpris par son rendu graphique bien au dessus de celui du premier opus. Même si j’ai pas mal galéré et, disons-le honnêtement, perdu 1000 points de charisme lors de cette session, j’ai bien hâte de découvrir la version finale du jeu une fois ce dernier sorti. Bethesda nous promet encore du très bon survival horror : well done !

The Evil Within 2 sortira le 13 octobre 2017 sur PS4, Xbox One et PC
Acheter The Evil Within 2


Share.

About Author

Powered by △ ◯ ✕ □

Leave A Reply