[TEST] The Evil Within sur PS4

1

Si je vous dis Shinji Mikami vous me dites ? Nan, personne ? Bon, je pense que certains d’entre vous auront quand même reconnu le nom du papa de Resident Evil, grand maître du survival horror. Voici son dernier bébé, sorti en fin d’année dernière, The Evil Within que je vous propose de découvrir aujourd’hui dans sa version PS4.

TheEvilWithin_01

The Evil Within est donc un survival horror à la troisième personne dans lequel vous incarnerez Sebastian Castellanos, inspecteur chargé d’enquêter sur d’étranges massacres dans un hôpital de Krimson City.
Dans une ambiance complètement glauque, vous allez vous retrouver piégé et confronté à des créatures et autres monstres. Et comme vous pouvez l’imaginer, il faudra lutter pour votre survie et en découvrir un peu plus sur ces forces maléfiques qui règnent dans ces lieux.

TheEvilWithin_02

Cool ou pas ?
Commençons par du positif. Ayant été fan de la série des Resident Evil, j’avais beaucoup d’attente de The Evil Within, bien que j’espérais évidemment voir de la nouveauté.
Concernant le type de jeu tout d’abord, j’ai été agréablement surpris. Le titre propose un bon mix entre action, infiltration et scènes de combat, tout cela dans une ambiance qui prend le joueur dès le début de l’histoire. Rien à redire là dessus.

En revanche parlons maintenant du gameplay… Malheureusement beaucoup trop de rigidité dans ce dernier, avec une caméra juste horrible qui nous donne un champs de vision plus que limité surtout lorsqu’on est dans le stress de l’action et que l’on doit agir et réagir vite. Autant vous dire que je n’ai pas mis longtemps avant de rager contre cette caméra que l’on aurait bien aimé plus éloignée et moins limitée. « Limité », c’est aussi ce qu’on peut dire des capacité de notre héros qui ne pourra pas faire grand chose… comme une action aussi simple que sauter… Bref, le gameplay a été pour moi un des gros points noirs du jeu même s’il n’empêche pas de se plonger dans l’ambiance.

Au niveau des ennemis, même si on aura beaucoup de kiffe dans les scènes d’exécution, on notera quand même une IA très aléatoire qui parfois permettra aux créatures de vous « spotter » à 1000 mètres et d’autres fois laissera ces dernières vous donner la possibilité de passer sous leur nez ni vu ni connu…

Une grande partie de loot fera aussi partie du jeu, pas mal foutue pour le coup. Vous pourrez ainsi tout au long de votre partie upgrader vos armes, mais aussi votre personnages pour le rendre plus balaise (car il en a vraiment besoin) grâce aux petits gels verts que vous trouverez ici et là. Cette partie de collecte donnera aussi beaucoup de sens au jeu si vous décidez de recommencer l’aventure en new game +.

TheEvilWithin_03

Graphisme et audio
Au niveau des graphismes, The Evil Within ne se défend pas trop mal sur current-gen. Comme pour les Resident Evil, un gros travail a été fourni sur le côté glauque et les différentes créatures que l’on affrontera, ce qui joue beaucoup sur l’ambiance et l’immersion. En revanche le format cinémascope reste discutable et, combiné à cette caméra désastreuse, cela ne donnera pas de kudos au titre…
Côté audio, ici aussi l’ambiance est vraiment immersive : gros coups de flippe garantis. Au niveau des voix on regrette cependant que la VO ne soit pas disponible pour les doublages 🙁

Durée de vie
Comptez 15h-20h pour finir l’histoire, ce qui est raisonnable pour un jeu du type. Pour les plus courageux, vous débloquerez un nouveau niveau de difficulté (Akumu) après le premier run. Et si l’envie vous prend, vous pourrez recommencer l’aventure en mode new game +.

Et le trophée platine ?
The Evil Within comporte 42 trophées au total. Le platine, si vous l’envisagez, vous donnera pas mal de fil à retordre et sera uniquement pour les plus acharnés. Entre autres, vous devrez faire au moins un run sans aucune upgrade, un run en mode Akumu et un run en moins de 5h. Voila voila ! Un platine donc très coriace 🙂

TheEvilWithin_04

 

The Evil Within est donc un bon jeu d’ambiance et reste fidèle aux codes que l’on a pu découvrir avec les Resident Evil. Malheureusement il ne sera pas exempt de quelques gros défauts qui gâcheront un peu le tableau comme son gameplay et ses problèmes de caméra. Mais si vous voulez donner une chance à ce titre, The Evil Within saura lui vous donner de bons frissons et de l’action garantie en attendant un prochain titre peut être un peu plus peaufiné.

 

 J’ai aimé  J’ai moins aimé
  • L’ambiance
  • Survival horror fidèle aux Resident Evil
  • Durée de vie
  • Direction artistique
  • La caméra
  • Le gameplay rigide et limité
  • La VO non disponible

Share.

About Author

Powered by △ ◯ ✕ □

Un commentaire

  1. Coucou. Je dois avouer qu’après avoir lu cet article, j’ai bien envie de l’essayer, car je n’y ai jamais joué. En effet, les jeux mobiles du genre me branchent et j’en trouve souvent sur http://m.playweez.com/ . Du coup, je te remercie pour la description de ce divertissement, et je vais de ce pas me le procurer. Ciao !

Leave A Reply