[TEST] The Last Of Us sur PS3

2

Un nouveau test aujourd’hui et pas des moindres puisque c’est au tour de la bombe The Last Of Us d’être passée au crible sur Un Autre Blog ! Après un florilège de critiques quasi toutes unanimes sur la qualité du jeu, je vous rassure vous allez lire encore ici beaucoup de bien du dernier titre de Naughty Dog 🙂 The Last Of Us sera-t-il le jeu PS3 de l’année 2013 ?

TLOU1

The Last Of Us a été développé par le studio californien Naughty Dog. Si ce nom ne vous dit rien (mais j’en doute), ce sont les studios à l’origine entre autres de la trilogie Uncharted sur Playstation 3. Ceci annonce déjà la couleur quant à la qualité potentielle du jeu 🙂

Dans The Last Of Us vous êtes projetés en 2033 et commencez l’aventure à Boston, 20 ans après une infection qui ravagea une grosse partie du monde et ses habitants. Cette dernière provient d’un virus produit par un champignon, le Cordyceps, et a contaminé la population en les transformant en sorte de zombies.
Au fil des années des zones de quarantaine ont été installées par les forces militaires un peu partout afin de contrôler la propagation du virus mais un groupe de résistants, nommé les Lucioles tient bon face à eux. Voilà la trame du jeu. Mais vous, que devez-vous faire exactement ?

Le joueur incarne un survivant, Joel, grand gaillard vivant grâce au trafic d’armes et de nourriture et ne faisant amis ni avec les militaires, ni avec les Lucioles. Sans spoiler le scénario, son histoire l’amènera à rencontrer Ellie, une jeune fille de 14 ans, avec qui son aventure va prendre un tout autre tournant que celui qu’il aurait imaginé.

The Last Of Us se transformera alors en vrai survival-road trip, jamais vu jusqu’à présent, mêlant aventure, scènes d’action, combat et évolution de la relation entre nos deux héros.

TLOU2

Cool ou pas ?
Je pourrais passer des heures à vous dire pourquoi j’adore The Last Of Us, mais au lieu de ça je vais essayer de vous donner ses points forts sans vous spoiler le jeu évidemment 😉

Tout d’abord parlons de l’histoire. Je crois bien que je n’ai jamais ressenti de moments aussi fort dans un jeu vidéo que celui des 15 premières minutes de The Last Of Us ! L’histoire se met en place très vite et vous laisse tout sauf indifférent. Quelle claque dès le début !

En parlant du scénario, je parlais de sorte de zombies dans la description au dessus. Mais attention aux à priori, The Last Of Us n’est pas un N-ième jeu de zombies et c’est aussi ce qui fait sa force. Ici on parle vraiment d’Infectés et d’un virus ayant une origine bien définie (et expliquée) transformant les personnes touchées en sorte de champignons humains-cannibales agissant et réagissant différemment selon leur degré d’infection. Nous ne sommes donc pas du tout ici dans un The Walking Dead ou Dead Island. Et il faut rappeler que les infectés ne seront pas vos seuls ennemis car les force militaires seront aussi de la partie 🙂

Ensuite : les protagonistes. On a déjà beaucoup vu de duos dans les jeux vidéo, mais là Naughty Dog a frappé très fort avec Ellie et Joel ! On s’attache de suite à eux. Je ne sais pas si cela est dû à l’animation, au scénario, aux dialogues… sûrement un mélange des 3, mais en tout cas ce qui est sûr ce que leur histoire nous touche et nous prend avec elle. Les émotions des protagonistes se resssentent à travers l’écran et nous sommes plongés à 100% dans leur quête de survie.

Parlons à présent du gameplay ! Là aussi c’est une grosse claque et Naughty Dog a su innover tout en évitant de rentrer dans le trop complexe. The Last Of Us est un TPS (Third Person Shooter) à la façon d’Uncharted, mais ici le facteur survie va apporter sa touche. Vous devrez donc entre deux scènes de combat penser également à looter (collecter) des objets présents dans l’environnement pour confectionner des armes, upgrader celles que vous possédez déjà, mais aussi tout simplement vous soigner ou augmenter vos capacités. Quelques petites features sympas font aussi leur apparition comme l’ « écoute » qui vous permet de faire un focus de votre ouïe sur l’environnement et ainsi deviner où vos ennemis (bruyants) sont situés. Un gros travail donc sur ce gameplay qui marche à la perfection.

Il y a évidement plein d’autres choses qui font la force et la beauté de ce jeu mais la liste serait trop longue ! Un dernier petit mot sur le réalisme qui est perfectionné aussi par des simples détails anodins mais qui font la différence comme les petits gouttelettes sur la caméra lors de scènes dans l’eau, les mouvements de caméra pendant l’action ou Ellie qui se met de temps à autres à fredonner une petite chanson… Rien à redire : bravo Naughty Dog, je prends mon pied chaque minute passée !

Passons maintenant au côté artisitique avec le visuel et audio du jeu…

TLOU3

Graphisme et audio
Visuellement, et c’est peut être un de ces points les plus forts, The Last Of Us est impresssionant ! Son réalisme, ses décors, son univers, ses effets de lumières : tout est précis, pointu et rien n’a été laissé au hasard. J’avais parfois du mal à croire que ma PS3 pouvait faire ça !
Le jeu se passe en 2033, 20 ans après l’infection et franchement on s’y croit ! La nature a repris ses droits, les buildings sont désaffectés, on sent qu’un gros travail a été fourni par les studios pour retranscrire cette ambiance post apocalyptique au mieux; Et c’est réusssi ! On ne sait plus ou donner de la tête lorsqu’on joue, d’autant plus que les environnements de jeu sont géants !

Et côté audio ? Et bien je vais être très original là aussi : c’est une réussite ! La bande son joue beaucoup sur l’ambiance du jeu et franchement ça marche. Tout en restant discrète elle nous berce au fil de l’aventure avec son style un peu vieux western américain collant parfaitement à l’ambiance road trip. Ensuite les bruitages sont eux aussi aux petits oignons, et tous les joueurs se rappelleront entre autres du fameux cris des clickers à vous glacer le sang ! Donc Naughty Dog n’a rien laissé au hasard de ce côté là non plus. Chapeau bas aussi à la VF qui n’a rien à envier à la VO avec un doublage super bien réalisé (pour une fois !)

Durée de vie
La durée de vie est plus que raisonnable. L’histoire se termine entre 15 et 25 heures selon la difficulté choisie (3 disponibles au début) et selon si vous décidez plutôt de rusher ou d’explorer les environements.
Vous aurez la possibilité de faire des run « plus » histoire de prolonger l’expérience d’avantage 😉
Et si tout cela ne vous suffisait pas, nous avons même le droit à un mode multijoueur, qui n’est pas ce pourquoi on achète The Last Of Us évidemment mais qui a quand même la particularité d’avoir été bien travaillé. Vous pourrez ainsi faire des deathmatchs classiques ou team death match en 4 contre 4. Comme c’est la grande mode, il vous faudra le network pass (fourni avec le jeu) pour accéder à ce mode online.

Et le trophée platine ?
Personnellement je ne me suis pas encore lancé dans le platine de The Last Of Us, voulant finir d’abord mes 2 runs habituels (Uncharted style). Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’il vous prendra du temps et de la patience ! Plusieurs runs seront évidemment nécessaires et une grosse partie collecte également. Certains sites annoncent entre 40 et 70 heures, ce qui reste encore raisonnable 😉 Ce qui est sûr c’est que je vais tenter autant que possible ce platine pour ma part !

TLOU4

 

Voilà le verdict est sans surprise pour ma part : The Last Of Us est un chef d’oeuvre ! J’avais très très peur d’avoir trop d’attentes sur ce titre de par le buzz et l’angouement général avant sa sortie mais il n’en est rien. Naughty Dog signe là son dernier gros titre pour PS3 et finit en beauté.
Même si la concurrence est rude côté jeux vidéo en 2013 avec notamment des Bioshock Infinite déjà sorti ou GTA V programmé pour plus tard dans l’année, The Last Of Us est un sérieux challenger pour le jeu de l’année. Il l’est en tout cas pour moi (pour le moment ^^).
Il va sans dire que je recommande ce jeu pour tous les possesseurs de PS3. Achetez-le les yeux fermés et vivez une des plus grosses aventures de l’histoire du jeu vidéo !
 

 J’ai aimé  J’ai moins aimé
  • Le scénario et la direction artistique
  • Le gameplay ultra poussé et innovant
  • La relation Ellie & Joel
  • Les graphismes, les décors et l’ambiance
  • Quelques petits bugs graphiques / audio rencontrés (vraiment pour dire quelquechose hein)

About Author

Powered by △ ◯ ✕ □

2 commentaires

  1. Je reviendrai juste sur une seule chose : à l’essai, on se rend compte que les décors sont loin d’être géants bien que la suggestion y est forte et fait son effet.

    Au début notamment, un chemin emprunté avec retard ou déviant du parcours prévu = Game Over. Certains décors sont très dirigistes également.

    Pour le reste, rien à redire. Le jeu à énormément de qualités …

  2. Pingback: Un Autre Blog – [TEST] The Last Of Us Remastered sur PS4