[CINEMA] Critique du film Alita : Battle Angel

0

Les adaptations de mangas au cinéma, c’est toujours un peu touchy. Mais lorsqu’il s’agit de Robert Rodriguez aux commandes et qu’il réadapte le chef d’œuvre Gunnm de mon enfance… là on commence à parler ! Voici donc mes retours sur Alita : Battle Angel, et sans spoiler évidement 😉

Autant vous dire que depuis la première bande annonce jusqu’à la projection, j’étais dans un état entre l’excitation et la peur. S’attaquer à ce manga et à Gally, son héroïne, ce n’est quand même pas une mince affaire, et ça peut vite devenir un pétard mouillé !

Si vous vous posez la question (comme beaucoup) du titre « Alita » versus le nom original de l’héroïne Gally, il faut remercier nos amis américains pour ceci. Bref, pas d’inquiétude on parle toujours bien de notre cyborg badass dans le film.

Parlons donc du scénario. Ce dernier respecte-t-il bien l’histoire qu’on connaît ? Dans les grandes lignes oui. Le film couvre environ les 4-5 premiers tomes du manga, pas forcément de façon chronologique, mais nous n’en sommes pas loin. On retrouve l’univers futuriste et post-apo avec le docteur Ido qui donnera naissance à Alita, les parties déchaînées de Monster Balll, ou encore le personnage de Hugo. On retrouve aussi quelques éléments/perso totalement introduits dans le film, qui à mon sens n’apportent pas beaucoup à l’histoire, mais bon, pourquoi pas… Bref une histoire qui tient la route et nous tiens devant l’écran sans soucis pendant 2h.

Ce qui selon moi a manqué au film, c’est d’un peu de badass et de profondeur. Malgré une ou deux scènes très réussies ou j’avais l’impression de retrouver les cases du manga, j’ai trouvé une Alita moins déchirée et forte que la Gally que je connais. Je n’irai pas jusqu’à dire que le film est gentillet (loin de là) mais en tout cas il a manqué d’un petit je ne sais quoi pour le rendre plus cru, plus brut, plus profond.

Côté direction artistique en revanche, rien à redire. Le spectacle est grandiose, maîtrisé, et la ville « décharge » est plutôt bien retranscrite à l’écran (si on peut dire cela). Les scènes d’action sont assez épiques et le casting hybride physique/virtuel est globalement bon, avec une Alita (Rosa Salazar) et un Ido (Christoph Waltz) qui fonctionne bien.

Malgré quelques petits « meh  », Alita : Battle Angel reste un cool film à voir au cinéma. Et s’il permet de faire découvrir ou redécouvrir le manga à certains, c’est toujours ça de gagné ! Bref, allez vite au ciné vous faire votre propre avis 😉

Alita : Battle Angel sortira au cinéma le 13 février 2019

 

Merci à Glenat Manga pour l’invitation à la projection en avant-première

Share.

About Author

Powered by △ ◯ ✕ □

Leave A Reply