[TEST] Assassin’s Creed Origins sur PS4

0

Assassin’s Creed Origins a débarqué sur PS4, Xbox One et PC le 27 Octobre 2017. Après une longue attente de deux ans depuis le dernier opus nous voici face au dernier titre de la licence phare d’Ubisoft. On nous l’a présenté comme l’épisode du renouveau, le jeu tient-il ses promesses ?

 

En comptant tous les titres Assassin’s Creed, AC Origins est le dixième titre à sortir sur nos consoles. Ce nouvel opus nous embarque en l’an 48 avant J.C., à l’époque du Pharaon Ptolémée XIII. L’Egypte, quant à elle, est chamboulée par les jeux de pouvoirs de Cléopâtre et de Jules César. C’est dans ce contexte que nous incarnons Bayek, un protecteur portant le titre de Medjay qui se voit traqué par les protecteurs du Pharaon lui-même et qui lancera sa quête suite à un drame que vous pourrez découvrir en jouant.

 

Après l’Italie, la France ou encore l’Angleterre, c’est en Egypte que nous nous mettons dans la peau de l’assassin Bayek. Autant vous prévenir, j’attendais ce titre avec une grande impatience, étant un grand fan de la saga. Après une attente longue mais nécessaire, c’est pour moi l’épisode du renouveau ! Il y a beaucoup de choses à dire sur le titre, mais je vais me concentrer sur l’essentiel 🙂

J’ai tout d’abord été surpris par les nouveautés que propose le gameplay.  Côté prise en main, les combats ont gagné en dynamisme et en fluidité et les phases d’escalade sont également plus fluides et optimisées.

Concernant la direction artistique, je peux vous avouer que l’environnement du jeu est une vraie réussite. Il y a de la vie partout et le titre est vraiment très beau ! On constate qu’Ubisoft a pris soin de travailler le jeu. Comme toujours, les villes et les lieux visités sont criants de réalisme.

Autres nouveautés intéressantes, la personnalisation, qui est plus poussée et très intuitive. On peut changer de tenues, d’armes ou de montures très facilement. C’est sans compter sur notre principal allié, l’aigle Senu ! C’est un véritable atout dans le gameplay si vous souhaitez faire une reconnaissance du terrain, par exemple.

 

Une chose à retenir aussi, c’est que Bayek peut gagner des niveaux, et certaines quêtes seront irréalisables si ce niveau est trop faible. C’est en faisant des quêtes annexes que vous pourrez gagner en niveau et compléter votre arbre de compétences. J’aime beaucoup ce système puisqu’il nous « impose » des quêtes et nous invite à parcourir l’Egypte et à découvrir de nouvelles façons d’approfondir l’aventure et le gameplay.

J’ai pu également noter la présence de chasseurs de primes qui ajoutent un côté très fun au titre. Je vous avoue qu’au son de leur arrivée, je fuis comme jamais ! Je n’avais pas eu autant d’intérêt pour un titre Assassin’s Creed depuis l’épisode 2 avec notre cher ami Ezio !

L’ambiance générale du titre est parfaite et le contenu est conséquent. Vous l’aurez compris, le titre est une vraie réussite. Le seul bémol que je retiens, c’est justement le fait qu’il y ait tellement de choses à faire qu’on ne sait par où commencer, et que l’on puisse oublier de faire quelque chose.
Une mention spéciale à la bande son qui nous rappellera quelques souvenirs !

 

 J’ai aimé  J’ai moins aimé
  • Le gameplay riche et efficace
  • La direction artistique parfaite
  • L’histoire prenante
  • Les nouveautés du jeu
  • Parfois « trop » de quêtes (pour vraiment mettre un bémol ^^)
  • Les Phylakes (chasseurs de primes)
9.5

Le bilan est simple : Si vous avez une PS4, une Xbox One ou un PC, vous devez jouer à ce jeu ! Assassin’s Creed Origins renoue avec les meilleurs épisodes de la saga et nous offre une aventure palpitante et enrichissante. Je le recommande les yeux fermés !

  • NOTE GLOBALE 9.5
Share.

About Author

Coffee forever // Watch lover // Sport // Dessins // Lifestyle // Paris // Un peu de tout quoi :)

Leave A Reply