[TEST] God Of War sur PS4

0

Après vous avoir présenté le press kit sur le blog, après avoir passé plusieurs heures pour décrocher le trophée platine, puis après avoir bien digéré toute cette grande aventure, voici aujourd’hui mon test de God Of War ! Est-ce que le dernier hit de Santa Monica Studio a su tenir ses promesses ? La réponse ci-dessous.

 

Kratos is back. Dans ce premier titre PS4 de la saga intitulé simplement « God Of War » on quitte la mythologie grecque que nous avions connue jusqu’à présent pour découvrir l’univers nordique et la mythologie scandinave. Un tournant radical dans la série qui fait sa grande entrée sur PlayStation 4, mais toujours bien évidemment en présence de notre héros plus badass que jamais (et barbu à présent) j’ai nommé Kratos !

Image capturée sur PS4 Pro

 

On retrouve donc Kratos, loin de chez lui, vieilli et fatigué par les années passées. Mais vous n’êtes ici plus seul dans votre aventure. Votre fils Atreus vous accompagne, jeune et faisant le deuil, tout comme vous, de la mort récente de sa mère dont vous devrez déposer les cendres sur le plus haut sommet de Midgard. L’histoire est ainsi posée et évidemment, beaucoup de questions sont venues dans ma tête à ce moment là. Mais pas le temps de niaiser comme on dit, il faut s’occuper du jeune et impulsif Atreus et partir à la quête de cette fameuse montagne. Et comme vous pouvez l’imaginer, rien ne se déroulera facilement pour notre duo dont la relation sera évidemment un des fils rouges du jeu.

Je vous épargne la suite du scénario que vous découvrirez par vous même si ce n’est pas encore fait. Parlons plutôt des grandes nouveautés de cet opus. Comme vous le découvrez dès le début, en plus du compagnon de jeu qu’est Atreus, votre plus grand allié sera votre hache. Un changement d’arme, certes, mais qui implique un vrai chamboulement dans le style de combat dans lequel vous pourrez lancer cette dernière, geler des objets ou ennemis, puis appuyer à tout moment sur la touche triangle pour la récupérer tel Thor et son marteau (n’oublions pas que lui aussi fait parti de la mythologie nordique). Un vrai changement de gameplay donc, qui devient ici un peu plus stratégique et un peu moins « bourrin » qu’à l’époque (pas d’inquiétude il l’est toujours) et aussi un changement de caméra, désormais à l’épaule, laissant une plus grande liberté au joueur. J’ai eu un peu peur de ce nouveau style, mais après quelques minutes, ce dernier était assimilé et glissait tout seul.

 

Ce nouveau gameplay de combat va aussi se voir évoluer au fil de l’aventure en fonction des techniques déverrouillées via l’inventaire qui lui aussi s’est bien complexifié depuis l’époque de la PS3. Vous pouvez via ce dernier upgrader vos armures, armes, choisir des enchantements (sortes de power-ups), développer vos techniques de combat ou encore upgrader l’arc d’Atreus. Oui, car Atreus pourra à tout moment vous venir en aide via la touche carré et shooter les ennemis à coup de flèches, ce qui s’avère souvent très efficace. Bref, pour en revenir à l’inventaire il devient ici plus fourni mais sans rentrer dans le trop technique. Et si au début cela fait  bizarre de pouvoir jouer Kratos avec une armure quasi intégrale, on s’y habitue finalement assez vite.

Je parlais à l’instant du bestiaire. Si ce dernier est très « cool » dans les premières heures de jeu durant lesquelles nous découvrons plein de nouvelles créatures et leur patern respectif, nous tournons malheureusement assez vite en rond sur la deuxième moitié du jeu. Seules les quêtes annexes vous offriront un peu de fraîcheur et de nouveaux challenges côté ennemis si vous souhaitez prolonger l’aventure un peu plus loin… (no spoil). En parlant de temps de jeu, entre 15 et 20 heures seront requises juste pour l’histoire principale, et il faudra ajouter une autre petite quinzaine supplémentaire pour « nettoyer » tout le reste de ce que vous offre le jeu si vous visez le trophée platine. Bref, il y a de quoi faire, croyez-moi !

Image capturée sur PS4 Pro

 

 J’ai aimé  J’ai moins aimé
  • Le Kratos nouveau, featuring Atreus
  • Le nouveau gameplay riche et frais
  • L’univers de la mythologie Nordique parfaitement exploité du début à la fin
  • La direction artistique de dingue
  • Le bestiaire vite redondant
  • L’inventaire qui offre de belles possibilités mais qui nous laisse un peu sur notre faim
9.5

Ce nouvel air nordique a donné un réel coup de frais à cette licence mythique de chez PlayStation, et ce n'est pas pour me déplaire. Nouvel univers, nouvel aventure, nouveau compagnon de route, nouveau gameplay, tant d'éléments qui font de God Of War un nouveau must have de la PS4. Certes, quelques petits ajustements peuvent encore être faits, mais nous sommes déjà ici dans du très très costaud. Chapeau bas à Santa Monica Studio, Kratos reste toujours le bonhomme que l'on mérite !

  • NOTE GLOBALE 9.5
Share.

About Author

Powered by △ ◯ ✕ □

Leave A Reply