[TEST] MEIZU M5C : l’entrée de gamme qui fait le job

0

Je vous avais déjà parlé de MEIZU sur le blog et de leurs smartphones. Le constructeur chinois nous propose plusieurs modèles, des plus « techno » comme leur gamme pro, jusqu’à l’entrée de gamme abordable et fonctionnelle. Je vous propose aujourd’hui un focus sur cette dernière gamme avec le test du MEIZU M5C.

 

Présentation

Si certains constructeurs se « tirent la bourre » sur le smartphone qui aura la plus grosse config, de plus en plus d’entre eux s’intéressent aussi aux entrées de gamme, de façon à proposer des mobiles qui soient à la fois performant tout en restant à un prix réduit au max, notamment pour une cible jeune. Nous avons pu voir cette tendance récemment entre autres chez Motorola, Samsung et donc chez MEIZU qui propose son modèle M5C, un smartphone sous Android sorti en juillet dernier au prix 129.90 € !

Après avoir pu le tester quelques semaines et avant de vous donner mon avis, regardons tout d’abord les specs générales :

  • Écran : 5 pouces
  • Résolution : 1280 x 720
  • Batterie : 3000 mAh
  • Appareils photo : 8 MP (arrière) / 5 MP (avant)
  • Mémoire : 2 Go RAM + 16 Go stockage (extensible jusqu’à 128 Go)
  • Dual nano-SIMs
  • Processeur : 4 cœurs 64 bit
  • Dimensions : 144 x 70.51 x 8.3 mm
  • Poids : 135g
  • Disponible en 5 coloris

 

 

Mes impressions

Au niveau du design tout d’abord, le M5C s’en tire plutôt bien, avec sa face arrière en polycarbonate effet métallisé (dorée dans mon cas) et son écran 5″ avec affichage HD 720p. Nous sommes évidemment dans de l’entrée de gamme, mais globalement le rendu présente bien, surtout pour cette gamme de prix, et reste aussi très léger. On retrouve les habituels boutons latéraux, ainsi qu’un unique bouton unique sur la face avant servant de Home (par clic) et précédent (par tap).

Un des avantages du M5C, comme souvent sur les marques de smartphones chinoises, est son double port pour carte SIM et la fonction permettant de switcher de l’une à l’autre en un seul clic. Si les 16 Go de stockage ne suffisent pas, on peut également opter pour une micro SD (jusqu’à 128 Go) pour étendre facilement cette dernière au moindre coût, toujours très pratique !

 

Côté photo, le M5C fait le job mais son capteur 8 MP montre vite ses limites. En extérieur et en journée pas de problème, vos Instagram et autres tweets photo auront fière allure, mais en conditions un peu moins idéales, ne vous attendez pas à de magnifiques clichés.

En revanche côté batterie, pour ma part j’ai pu tenir 2 bons jours en utilisation normale/intense et quasiment 3 jours en utilisation un peu plus réduite, ce qui est très honnête pour du 3000 mAH, comparé à d’autres modèles équipés de batteries identiques.

Enfin, niveau OS, le M5C nous offre sa surcouche maison Flyme 6.0, par dessus un Android 6.0 Marshmallow. l’UI reste agréable (très Apple-kind-of), assez légère, offre des performances encore une fois très honnêtes, et mêmes quelques fonctionnalités assez pratiques (mode jeu, service One Mind, verrouillages enfants, etc.). En stressant le système avec des applis plus lourdes ou des jeux type HearthStone, nous trouvons évidemment très vite les limites de perf. Mais encore une fois, pour moins de 130 euro, et pour une utilisation assez classique et moins intensive, le benchmark reste très raisonnable.

 

 

Prix : ~ 120 € (Amazon)

Plus d’info : site MEIZU

J’ai aimé J’ai moins aimé
  • Le prix agressif
  • Le design général élégant
  • La batterie très honnête
  • Flyme OS et ses features
  • L’APN très limité
  • Dédié à un public moins exigeant
70%
70%

MEIZU offre clairement un rapport qualité prix ultra agressif avec son M5C, pouvant même se trouver aujourd'hui sous la barre des 120 euro ! Les techos passeront évidemment leur chemin et ne seront ici pas la cible de ce modèle qui est clairement destiné au jeune public et utilisateurs cherchant un smartphone fonctionnel, abordable et qui "fait le job".

  • Design
    7
  • Performances
    7
  • Appareil Photo
    5.5
  • Batterie
    8
  • OS (Flyme)
    7.5
Share.

About Author

Powered by △ ◯ ✕ □

Leave A Reply