[TEST] Ys VIII: Lacrimosa of Dana sur Switch

2

Aujourd’hui sur blog, je vous parle d’une licence bien connue des joueurs : Ys. Plus particulièrement Ys VIII : Lacrimosa of Dana sortie sur Switch fin Juin. C’est un classique dans l’univers des RPG et nous allons voir ensemble si l’épisode vaut le détour sur la console hybride de Nintendo.

 

Sorti initialement sur PS Vita en Juillet 2016, puis l’année dernière sur PS4, Ys VIII : Lacrimosa of Dana débarque à présent sur Switch. Le titre nous plonge dans la peau d’Adol Christin, le héros de la série, rescapé d’un naufrage et se retrouvant échoué sur une île mystérieuse. Nous retrouvons peu à peu des autres naufragés et nous avons deux missions : cartographier l’île et trouver des ressources pour le camp afin d’aider les survivants.

 

Qui dit RPG, dit aventure ! Ys : VIII Lacrimosa of Dana nous place dans la peau de l’aventurier Adol Christin. La première partie nous permet de découvrir les personnages et de nous accommoder au jeu. C’est la première fois que je joue à un jeu de la série Ys, c’était donc une totale découverte pour moi.

Une fois échoué sur l’île de Seiren, c’est là que les choses sérieuses commencent. Le joueur part pour explorer l’île et fait face à ses dangers ! Nous nous attaquons au monstre de l’île et on découvre un système de combat vraiment dynamique. J’avoue avoir été agréablement surpris ! De plus, il est possible de « switcher » entre les héros et de combattre avec celui qu’on préfère. Comme tout bon RPG, plus le jeu avance plus les boss seront difficiles à battre. Une des nouveautés justement, ce sont les contre-attaques des monstres sur le village. Avec ça, impossible de s’ennuyer !

 

Concernant les dialogues, le titre sur Switch bénéficie de nouveaux sous-titres mais le doublage est en anglais pour le moment. Rien à dire sur les musiques du titre, elles collent parfaitement au jeu, sans être mémorables cependant pour ma part.

Autres points positifs, ce sont les relations entre les personnages qui évoluent au fil des heures de jeu et le village des naufragés qui s’améliore au fur et à mesure. Chaque naufragé retrouvé apporte son expertise au village. Comme ils ont leurs propres compétences certains pourront nous aider à accéder à certaines zones bloquées.

Le gros point négatif en revanche, ce sont les graphismes du titre. Il faut savoir que c’est un portage de la version PS Vita et malheureusement cela se voit. Je me suis amusé par moment à bien scruter l’horizon et ça fait parfois mal à la rétine… c’est très pixélisé et cela vient malheureusement un peu ternir le jeu.

 

 J’ai aimé  J’ai moins aimé
  • Le système de combat
  • Les personnages
  • Le côté aventure du titre
  • La réalisation graphique
8.0

C'est une belle surprise pour Ys VIII: Lacrimosa of Dana. Je ne m’attendais pas à être si agréablement surpris pour ma part ! Malgré une réalisation graphique un peu en retrait, le titre nous plonge dans une belle aventure et nous promet de longues heures de jeu.

  • NOTE GLOBALE 8
Share.

About Author

Fan du Japon, je dessine et joue à mes heures perdues. Rang apprenti Geek !

2 commentaires

  1. Hey! J’avais fait le 7 sur PS Vita et j’ai été super content d’apprendre que la suite allait être publiée sur Switch. Je suis en train de le faire et c’est un petit moment de bonheur qui fait beaucoup de bien ! Le jeu est clairement top et il tourne beaucoup mieux que sur PS Vita. De même je te rejoins sur la partie graphique… ça scintille énormément et beaucoup de textures sont un grossières. Mais Ys ce n’est pas ça, c’est une Aventure avec des personnages charismatiques et des superbes musiques (si si les BO sont très bonnes !).

  2. Hey! Merci pour ton retour ! C’était la première fois que je jouais à cette série et malgré le côté graphique effectivement le reste est très bon 🙂 et ça fait plaisir d’avoir un jeu comme ça sur Switch !

Leave A Reply